Vous êtes peintre, sculpteur(e), photographe, graveur(e), céramiste et vous souhaitez candidater pour le 46ème Salon Art et Matière, qui aura lieu du 29 Janvier au 6 Février 2022 ?
Envoyez-nous vos coordonnées (Nom-Prénom/Pseudo, site internetmail, téléphone) ainsi que quelques visuels des œuvres que vous souhaiteriez exposer, sur notre adresse mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Le comité de sélection se réunira début septembre et vous donnera une réponse, positive ou négative, après délibération.

Art et apprentissage

L’aventure continue !!
Englués dans les procédures et autres protocoles de gestion de la COVID 19 nous ne parvenions plus à espérer d’horizon culturel. Quel ne fut alors notre étonnement et plaisir à l’appel de Monsieur Quentin KHEYAP pour nous annoncer qu’Art et Matière renaissait de ses cendres. Cette belle aventure née il y a 10 ans pour l’IMPro de Vayres sur Essonne ne pouvait en rester là. Ces inventivités, ces bricolages, ces rencontres, ces échecs parfois, ont toujours témoigné d’une ouverture sur soi et sur l’autre, d’un décloisonnement, d’une volonté d’interagir avec le monde autour de valeurs et de perspectives partagées. Ces pratiques construites dans un corps à corps parfois, différentes à chaque fois, ne demandaient qu’à s’exprimer. Incorporées, elles sont presque inaccessibles aux mots et gardent une forme de mystère que chaque visiteur peut entrevoir en fonction de sa propre sensibilité. C’est pourquoi un tel élan ne pouvait que continuer et au nom du collectif nous nous en réjouissons. Cet engagement associatif permet d’avancer pas à pas sur le chemin de la créativité, sans faire à la place de. Il aura fallu du temps, de l’énergie et une période transitoire et d’adaptation pour rebondir, et c’est chose faite. Cette persévérance après des expériences difficiles, douloureuses parfois teintées d’errances demandent une certaine constance, une certaine insistance dans la tâche. Et c’est peut-être dans cette permanence de l’intention, de la relation que se construit, s’intériorise, s’élabore une certaine manière d’être.

Au nom du collectif 
Manuel Teixeira